fashion-03

darTZeel CTH 8550 mk II

23 000 €

Mon analyse

Je l’attendais depuis longtemps. Aujourd’hui Iconiq Audio propose enfin à l’écoute le darTZeel  CTH 8550 Mk II.

Considéré souvent non sans raison comme un des dix meilleurs intégrés du monde audiophile, le CTH initial a croulé sous les récompenses et ravis nombre de mélomane de par le monde. Aujourd’hui sa version bonifiée est parée pour assurer la pérennité de cette écoute majestueuse.

N’ayant pas eu le loisir d’écouter le Mk I je ne me lancerai pas dans une analyse comparative mais simplement je voudrais partager avec vous mes impressions et mon plaisir.

Ressentis immédiat, c’est la rapidité et la transparence qui sautent d’emblée aux oreilles. La réserve d’énergie doit être conséquente car tous les « tannins » harmoniques pulsent harmonieusement sans une quelconque superposition avec un délié hors du commun, une fluidité naturelle. Les voix sont remarquables et Patricia Barber est là, devant moi avec une présence charnelle indéniable.

Le registre grave est d’une assise incroyable et parfaitement maîtrisée, assurant ainsi un socle d’une stabilité hors du commun. Là aussi les strates sonores, harmoniques sont d’une lisibilité incroyable, sans superpositions étouffantes. Mais mes Jean Maurer au filtre à pentes ultra rapides doivent y contribuer inévitablement.

La précision des impacts, le piqué scintillant des aigus, la stabilité de l’espace stéréophonique, la scène sonore large et profonde, le naturel des prises acoustiques, tout y est de mon point de vue. Autre signe de confort, même à fort régime aucune fatigue, les tympans sont délicatement sollicités avec finesse et volupté.

Vous l’avez compris, j’adore !

Une précision relative à des remarques concernant les tarifs darTZeel.

Hervé Delétraz, papa de la marque, n’est animé d’aucune frénésie et donne du temps au temps. En vingt ans (20 ans !) les laboratoires darTZeel n’ont créé que cinq (5 !) références. La philosophie est de proposer des instruments pérennes, réfléchis, avec des composants testés sur le long terme (parfois plusieurs années), introduisant dans ses instruments de nouvelles technologies calmement, avec recul et uniquement si nécessaire. Cet artisan du son se positionne comme créateur de chefs d’œuvre musicaux, inusables et uniques à chaque fois.

 Tout cela a un prix.

tailor-06
tailor-06

darTZeel
La passion d’un Homme

DarTZeel-logo

Basée en Suisse, proche de Genève, darTZeel est l’enfant de Hervé DELETRAZ. Depuis son plus jeune âge Hervé est passionné par la reproduction musicale. Il baigne dans l’audio depuis l’âge de 10 ans, époque durant laquelle il bricole déjà des kits électroniques Philips.

En savoir plus

Il obtient son diplôme d’ingénieur en génie électrique en 1984, à l’Ecole d’Ingénieurs de Genève, où il construit son tout premier amplificateur audio numérique qui est déjà une réussite. Mais il revient bien vite à l’analogique en développant un schéma qui sera la base d’un des meilleurs amplis stéréophonique de la planète et qui reste aujourd’hui encore dans sa nouvelle version une véritable pépite, le NHB 108.

Fort de ce succès Hervé et son équipe de pointe présenteront au public, au fil du temps, peu de références mais toujours de véritables instruments musicaux d’une qualité et d’une modernité rarement égalées, jusqu’au LHC 208 qui est une merveille. Regroupant sous un même châssis un DAC remarquable, un streamer et une section ampli en filiation directe avec les « monstres » qui le précède, il offre une écoute/plaisir rare (voir l’article que je lui ai consacré).
Aujourd’hui, les instruments darTZeel sont reconnus dans le monde entier et reproduisent la musique avec toute la richesse dynamique et émotionnelle qu’un mélomane exigeant est en droit d’attendre.

Écouter d’abord, mesurer ensuite. Qu’on se le dise un peu plus sur la planète audiophile !

Écoutez-voir : https://www.youtube.com/watch?v=qvLhw7QTmEU

Mes instruments

De l’électronique à l’oreille

De l’électronique à l’oreille, circuit court vers le plaisir avec : LECTRON, JEAN MAURER, DARTZEEL, MADOTEC, iFi, CHARLIN ….